Loisirs en France

17 avril 2019

L'Islande au coeur de l'Europe ?

Il y a quelques jours, j'étais à Reykjavik pour y participer à un incentive pendant lequel un participant a lancé le sujet qui fâche : Brexit. La victoire des eurosceptiques a pris l'Europe par surprise, et on a encore du mal pour l'instant à distinguer les conséquences de ce rejet. Cependant, c'est en écoutant les réactions enflammées de mes collègues que j'ai réalisé que pour les gens, c'est le peuple qui est responsable de cette bérézina. Ils ont le sentiment que les britanniques ont pris des vessies pour des lanternes, et que ce sont les citoyens les moins cultivés qui ont conduit à la sortie de l'Europe. Pourtant, si l'on prend la peine de regarder les résultats, les choses se sont passées d'une manière très différente. De nombreux votants de la haute société ont fait l'éloge du Brexit pour pouvoir fermer leurs frontières. Les résultats disent que ce Brexit s'est jouée de manière si tragique en raison de la crainte de l'immigration. Et ce n'est au final pas vraiment étrange. On sait combien cette difficulté qui marque toutes les élections en occident, que ce soit aux Etats-Unis : c'est ce débat qui a permis à un certain milliardaire américain de monter en puissance au fil des mois. Les chiffres révèlent que  ce scrutin, ce sont les citoyens les plus exposés au multiculturalisme qui ont souhaité rester dans l'Europe. Ceux qui ont voté pour la sortie sont comme toujours ceux qui sont les moins exposés à l'immigration. Depuis cette déclaration d'indépendance, la parole xénophobes se sont multipliées Ce n'est donc en rien un vote élite versus peuple qui s'est joué là, comme plusieurs journalistes ont tenu à le faire croire. La question qui était posée était celle de vivre dans un monde ouvert ou non, et cette question va bien au-delà des questions de classe sociale. Ce n'est en aucun cas une fracture sociale n'a défini le départ de l'Angleterre : c'est une simple façon de percevoir le monde dont il était question.  quelques discussions brûlantes sur ce qui nous attend, cet incentive en Islande vraiment captivant. Voici d'ailleurs un lien vers l'agence qui s'en est occupé : j'ai tout particulièrement apprécié l'excentricité des animations parfaites pour nous remettre de ce tremblement de terre européen.En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste renommé de ce séminaire incentive en Islande.

Posté par paulnelor à 09:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 avril 2019

Le réalisme et la bétise

Nos ancêtres, pères conscrits, n’ont jamais manqué de conduite ni de courage; ni l’orgueil les empêchait-il d’imiter les coutumes d’autres nations, s’ils paraissaient perçu digne de respect. Leur armure et leurs armes de guerre ont été empruntées à les Samnites; leurs enseignes d'autorité, pour la plupart, des Étruriens; et, bref, tout ce qui leur paraissait éligible, que ce soit entre alliés ou entre mies, ils ont adopté à la maison avec le plus grand empressement, étant plus enclins à imiter le mérite que d’en être jaloux. Mais en même temps, adopter une pratique de la Grèce, ils ont puni leurs citoyens avec le fléau et infligé la capitale punition sur ceux qui ont été condamnés. Mais quand la république est devenue puissant, et la faction a grandi forte du grand nombre de citoyens, les hommes ont commencé à impliquer l'innocent dans la condamnation, et d'autres abus similaires ont été pratiqués; et cela C’était alors que les lois porcines et autres étaient prévues, par lesquelles les citoyens condamnés les zens étaient autorisés partir en exil. Cette clémence de nos ancêtres, pères conscrits, je considère comme une très forte raison pour laquelle nous ne devrions pas adopter de nouvelles mesures de gravité. Car assurément, il y avait plus de mérite et de sagesse chez ceux qui élevaient tant puissant empire par des moyens modestes, que chez nous, qui peut à peine conserver ce ils ont acquis si honorablement. Serez-vous d’avis, alors, vous demanderez que le complot ators devraient être libérés, et que l'armée de Catilina devrait donc être augmentée? Loin de là; ma recommandation est que leurs biens soient confisqués et que être eux-mêmes gardés en détention dans les villes de la commune qui sont le mieux en mesure de supporter la dépense; que personne désormais ne porte sa cause devant le sénat, ou parlez-en au peuple; et que le sénat donne maintenant leur avis que celui qui agira contrairement à cela, agira contre la république et la sécurité générale.

Posté par paulnelor à 10:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2019

Un divorce à l'anglaise

Le mariage et le divorce sont les deux questions très importantes qui ont un aspect crucial dans la vie de presque tous les individus. Ils sont généralement guidés par des lois spécifiques dans chaque pays. Londres est l'un des nombreux États occidentaux du monde occidental, où les normes matrimoniales et les normes sociales se sont dégradées rapidement. C'est une question qui suscite beaucoup de conscience et qui doit être traitée avec beaucoup de soin. Le gouvernement a pris de nombreuses mesures pour stabiliser la situation. Mais, il semble que les gens préfèrent encore traiter ces questions de manière très décontractée. Le divorce ne semble pas non plus se soucier de l'âge des couples ou de la condition des enfants. La vie personnelle des gens semble ce qui est le plus important pour eux. Toutefois, le divorce ne peut être accordé que dans les cas d'adultère, de comportement déraisonnable, d'abandon, de séparation de deux ans avec consentement, de séparation de cinq ans sans consentement. Cependant, les personnes peuvent également demander le divorce par consentement mutuel. Mais le divorce, quel que soit le domaine, nécessite une documentation et des preuves juridiques appropriées. Celles-ci requièrent le rôle des avocats du divorce à Londres, car les documents ou les preuves ne seront pas acceptés par le tribunal sous la surveillance d'une autre personne, à l'exception des avocats du divorce à Londres. Les droits des couples ne prennent pas fin simplement après leur séparation légale. Les questions relatives à l'entretien et à la garde des enfants (le cas échéant) et à l'entretien de la femme sont des questions d'égale importance qui doivent également être traitées. La garde des enfants n'est assurée qu'après que le parent demandeur a obtenu une enquête suffisante pour déterminer s'il est financièrement stable pour assumer ces responsabilités. La position sociale et la réputation sont également vérifiées. Si aucun des parents ne remplit les conditions requises, la garde est confiée à l'une des ONG actives dans le pays. Le mari a le droit de payer la pension alimentaire et la pension alimentaire de la femme après le divorce pour son entretien et même de traîner l'affaire en divorce si elle prouve qu'elle est incapable de s'en payer les frais. Ces choses nécessitent en outre l'assistance d'avocats. Kent, Leicestershire, Gloucestershire, Surrey, Sussex, Buckinghamshire, Essex, Bedfordshire, Hertfordshire, Ipswich, Bristol, Bedford, Brighton, Milton Keynes et St Alban sont quelques-uns des avocats spécialisés en droit du divorce à Londres. Les avocats établissent de bonnes relations avec leurs clients afin qu'ils puissent facilement expliquer toutes les exigences de l'affaire. Silverman Sherliker est une association privée qui s'occupe des affaires de divorce et offre à ses clients une situation très prometteuse leur permettant de traiter aisément ces affaires. Les avocats effectuent toutes les procédures légales nécessaires à la poursuite du dossier. En dépit de cela, les avocats tentent dans un premier temps de régler les différences entre les couples. S'ils se préparent à se séparer, ils peuvent le faire avec l'aide des avocats. Les habitants des pays occidentaux, en particulier, sont très préoccupés par leur vie personnelle et ne sont à tout prix pas prêts à s'adapter ou à faire des compromis, ce qui est la principale raison d'affaires comme le divorce. Le divorce est une question préoccupante et s'avère également bénéfique à bien des égards. Mais l'obtenir simplement par incapacité à s'adapter est une affaire sérieuse. Les candidats doivent comprendre les conséquences puis procéder. Source : séminaire Londres.

Posté par paulnelor à 09:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2019

La philosophie économique

Le choix des mots : comment appeler l’interaction entre philosophie et économie ? V. Y a-t-il une tradition francophone en philosophie économique ? V.1. Des traditions distinctes en philosophie économique ? I.1. Le principe d’utilité : une conception publique de la justice ? Chapitre 2 « L’économie du bien-être est morte. » Vive l’économie du bien-être ! Chapitre 3 Économie de l’égalitarisme libéral. III.2. …ou égalisation de la « liberté réelle » de chacun ? IV.1. L’économie du principe de différence : suite et fin ? I. La justice entre générations fait-elle sens ? II. Quelles obligations avons-nous à l’égard des générations futures ? III. Comment mettre en œuvre la justice intergénérationnelle ? II.1. Pourquoi évaluer l’environnement ? Introduction. Entre observation méthodique et analyse conceptuelle : une opposition ? I.1. Les conceptions épistémologiques concernant les modèles scientifiques et analyse conceptuelle : une opposition ? II.2.3. Quelle est l’interprétation dominante de la théorie ordinaliste ? II.3.1. En quel sens peut-on « se passer » d’une utilité cardinale ? III.4.2. Quel usage faire de la TPR ? I. Des agents rationnels, mais en quel sens ? VI. Que reste-t-il de la rationalité en économie évolutionniste ? I.1. Efficacité ou efficience ? IV.1. Un énoncé performatif ? La position de ceux qui demandent l’accueil des réfugiés n’est pas seulement fondée sur des images ou sur l’émotion. Elle est, tout autant, appuyée par des analyses «précises, argumentées, savantes». Onfray se lance ensuite dans une diatribe contre ceux qui taxent de «réactionnaires» la géostratégie, la démographie et l’histoire. Mais qui sont ces procureurs ? Nul ne le sait. Qui a qualifié la démographie ou l’histoire de «réactionnaire» ? Ni Libération, ni le Monde, ni la Croix, ni France 2, ni France Inter, ni aucune radio connue, qui diffusent souvent, de surcroît, des émissions historiques de bonne qualité. Y a-t-il une citation, un document, un article, qui vienne à l’appui de cette affirmation ? Dans un procédé bien connu, Onfray attribue à des adversaires qu’il ne nomme pas des propos idiots qu’ils n’ont pas tenus et qu’il lui est ensuite d’autant plus facile de réfuter. Les polémistes usent souvent de cet artifice, destiné à se donner le rôle avantageux de celui qui revient au bon sens et à l’intelligence face à la stupidité dogmatique de ses adversaires. Est-il possible de réagir à l'actualité chaude en conservant le recul de la philosophie? Pourquoi le philosophe n'aurait-il pas les qualités de l'urgentiste, du chirurgien de guerre, du secouriste sur les lieux d'un accident ? Oui, absolument. Pourquoi le philosophe n'aurait-il pas les qualités de l'urgentiste, du chirurgien de guerre, du secouriste sur les lieux d'un accident? Et puis il est drôle qu'on se demande si un philosophe peut penser à chaud quand le moindre quidam commente la moindre actualité en ne s'autorisant que de lui! Ou qu'on permet au journaliste de réagir à chaud. Si le philosophe a derrière lui un travail de réflexion sur les sujets sur lesquels il s'exprime, il est habilité à parler. La rentrée télé est dominée par le face-à-face entre Yann Barthès et Cyril Hanouna. Que cela vous inspire-t-il? Les médias parlent des médias, c'est leur affaire. Il y a plus important à penser, me semble-t-il. Dans les colonnes du Figaro, vous déclariez: «Vouloir ressembler à Serge Reggiani ou à Yves Montand, c'est tout de même moins déshonorant que vouloir ressembler à Cyril Hanouna! Vous connaissez ce proverbe chinois : « Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt». Nous commençons de façon expérimentale. Il n'existe aucune WebTV de ce type à cette heure me dit-on. On a annoncé sur France Culture que « Michel Onfray lançait son web média… comme Soral et Dieudonné ». Ce qui renseigne sur le degré de perfidie … du service public ! Ce projet s'inscrit-il en réaction au système médiatique actuel? Celui-ci est-il trop uniforme? Oui, bien sûr. Le système médiatique est aujourd'hui digne des systèmes les plus idéologiquement intolérants. Vous avez déclaré souhaiter «reprendre en main de façon libertaire et non libérale l'information». Les médias véhiculent-ils une idéologie dominante? L'idéologie dominante ne sépare plus la droite de la gauche, mais les libéraux d'État de droite et de gauche. Oui, bien sûr. Du moins les médias de masse et la totalité du service public qui est franchement à la botte du pouvoir d'État. Bientôt, le risque pour un voyageur d’oublier sa valise ou de se la faire voler sera quasiment nul, grâce à des notifications reçues sur son smartphone si quelqu’un tente de l’ouvrir. Encore un acronyme, un de plus, inventé par IATA, l’Association internationale du transport aérien : la “NDC” ou New Distribution Capability (Nouvelle Capacité de Distribution). Ce nouveau programme vise à moderniser la présentation de l’offre de services d’une compagnie aérienne auprès des agences de voyages. Ce qui permet à l’agence de proposer au client un vrai produit à la carte et d’effectuer des comparaisons linéaires entre compagnies. “La NDC est une évolution pro-consommateur, un véritable bond dans l’innovation. La NDC va donc permettre de proposer l’offre et la tarification des compagnies aériennes de manière transparente. Selon une enquête IATA, plus de 75 % des passagers plébiscitent ce système pour la clarté de comparaison des prix et des vols, ainsi que dans la construction du tarif aérien (tarif et taxes par exemple). En outre, 68 % des voyageurs apprécieraient également d’être informés par leurs agences d’options de services supplémentaires avant le vol. 70 % d’entre eux avoueraient même être tentés d’acheter ses services optionnels s’ils obtiennent les informations nécessaires. C’est ainsi qu’on apprend à penser à l’Ecole normale supérieure! Censurons ces Gilets jaunes à la télévision, demandons à France-Culture comment on s’y prend pour interdire de parole sur les radios du service public, et faisons taire cette racaille populiste, crypto-fasciste, lepeniste, vichyste, pétainiste, nazie -ne nous interdisons rien! Que BHL soutienne Macron, il n’y a rien là que de très normal. Avec Stéphane Bern et les Bogdanoff, Line Renaud et Philippe Besson, ce qui se faisait de mieux chacun dans son domaine a offert ses courbettes au Prince. Il y en eut de plus malins qui vinrent manger la soupe payée par le contribuable à Bercy, qui servait à préparer la présidentielle. Enfin, que BHL soutienne “la fiscalité écolo”, comme son ami Cohn-Bendit, n’est pas non plus étonnant: il reprend l’élément de langage qui voudrait que ces taxes aillent à la fiscalité verte alors qu’elles vont majoritairement dans les caisses de l’Etat. Pour salir les Gilets jaunes, des journalistes et des éditorialistes affirment qu’ils refusent la fiscalité, qu’ils sont contre les taxes, qu’ils refusent les impôts, qu’ils rechignent à payer des taxes écologiques. On peut lire en effet dans L’Obs (5 juillet 2017): “J’ai trop de maisons dans le monde”: Bernard-Henri Lévy se résout à vendre une de ses villas pour 6 millions d’euros. Lisons cet article: “Trop d’argent, pas assez de temps. Il devient en 1995 directeur de cabinet de Tony Dreyfus, alors maire du 10e arrondissement de Paris. Christophe Castaner se présente en 2001 à la mairie de Forcalquier. Il gagne face au maire sortant, Pierre Delmar (RPR). ]. Le 11 avril 2014, son vice-président, Pierre Garcin, lui succède à la présidence de la communauté de communes de Forcalquier et montagne de Lure. ] mais reste conseiller municipal de cette ville. En 2004, alors élu au conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), il se voit confier par le président Michel Vauzelle la délégation de l’aménagement des territoires. Pour la première fois, cette importante responsabilité échoit à un « alpin » , qui plus est, le plus jeune des vice-présidents de la région PACA. Il est réélu en 2010 et chargé d’une nouvelle délégation : emploi, économie, enseignement supérieur et innovation. En février 2015, les adhérents socialistes désignent Christophe Castaner comme tête de liste pour les élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, face à Patrick Allemand et Elsa di Méo. Au contraire, un contrat léonin a toutes les chances d’être imposé par une des parties à l’autre, ce qui est contraire au principe fondateur du libéralisme. D’ailleurs, toute personne de bonne foi possédant une culture minimale en philosophie politique conviendra que libéral et autocratique sont des termes antinomiques. En regardant le fond au lieu de s’arrêter aux mots, on voit que Michel Onfray défend une position typiquement libérale, tout en utilisant le terme libéral pour désigner le contraire du libéralisme, qu’il préfère appeler libertaire. Un sommet dans la confusion et le n’importe quoi ! Je défends une autogestion girondine qui suppose que le pouvoir soit exercé directement en assemblées par les citoyens, sans passage par une figure providentielle. Le libéralisme est une application complète de ce principe, où chaque individu-citoyen, pour ce qui le concerne lui et lui seul, exerce le pouvoir à son propre niveau sans qu’une quelconque assemblée lui dicte sa conduite. En matière collective, il peut adhérer librement à des associations qui visent les buts que lui-même se propose.

Posté par paulnelor à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2018

L'incroyable succès de Space X

Selon une base de données complète gérée par Gunter Krebs, un historien allemand des vols spatiaux, les entreprises américaines ont effectué en orbite 29 lancements de roquettes réussis. Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis 1999, avec 31 lancements. Le lancement final de l'année, par une fusée SpaceX Falcon 9 portant une cache de satellites de communications commerciales, a eu lieu vendredi soir à la base aérienne Vandenberg en Californie. SpaceX, la compagnie privée de vols spatiaux d’Elon Musk, est responsable de la plupart des lancements de cette année. Après une brève interruption consécutive à l'explosion de septembre 2016 qui a détruit un Falcon 9 et sa charge utile commerciale de 200 millions de dollars, SpaceX est revenu à la rampe de lancement à la mi-janvier. À l’époque, le succès du lancement était impératif; SpaceX avait perdu une autre fusée en juin 2015, environ deux minutes après le décollage, et un groupe consultatif sur la sécurité de la NASA avait minutieusement examiné son processus de ravitaillement. La NASA entrait dans sa cinquième année d'utilisation de fusées SpaceX pour des missions de réapprovisionnement vers le Station spatiale internationale, et les futurs accords étaient sur la ligne. Le lancement s'est bien passé. Une autre tentative couronnée de succès a suivi en février, puis deux autres en mars. Les observateurs retenaient leur souffle au fil des mois, espérant une traînée mais ne voulant pas attirer l'attention sur eux, de peur qu'ils ne gênent tout. Mais la série s’est poursuivie et SpaceX a lancé diverses charges utiles - satellites commerciaux, cargaisons de la Station spatiale internationale, voire missions ultra-secrètes pour le gouvernement américain - à une cadence régulière tout au long de l’année. Malgré l’explosion de l’un de ses moteurs de fusée lors d’un essai sur son site au Texas en novembre, SpaceX a clôturé l’année sans aucune panne en vol ni explosion de la rampe de lancement. La société totalise 18 lancements en 2017, soit le maximum en une seule année et plus du double de celui de l’année précédente. La série a donné l’impression que les lancements de roquettes menés par une société commerciale de sol américain paraissent banaux et presque ordinaires, bien que quelqu'un aurait probablement dû avertir la population. Los Angeles, dont beaucoup étaient confus ou terrifiés à la vue du panache de gaz d'échappement du lancement de vendredi, qui a pris la forme d’un vaisseau spatial fantomatique dans le ciel nocturne. Cela fait seulement deux ans que SpaceX a lancé un Falcon 9 en orbite, puis a ramené le premier propulseur de la fusée sur Terre, pour le faire atterrir sur le sol. Et bien qu’il y ait eu quelques échecs de feu spectaculaires avant et après cette tentative, la récupération du premier étage d’un Falcon 9, que ce soit sur terre ou à bord d’un drone en mer, semble désormais chose courante. Mais l'atterrissage d'une fusée après le lancement n'est que la première partie d'un régime de fusée véritablement réutilisable. En mars de cette année, SpaceX a joué un rôle de premier plan dans la seconde partie du projet en lançant un premier étage remis à neuf, qui avait déjà été survolé en 2016, pour lancer un satellite de communication. La première étape est revenue sur Terre, atterrissant sur un drone dans l'océan Atlantique. C’était la première fois que SpaceX lançait une fusée «éprouvée en vol», dont la promesse avait conduit Musc pour créer la société en premier lieu. En novembre, la NASA a accepté de laisser SpaceX utiliser des fusées rénovées pour ses missions de réapprovisionnement à la Station spatiale internationale. Plus tôt ce mois-ci, une fusée usée a fait exactement cela, lançant 5 000 livres de fournitures d’équipage et d’expériences scientifiques. Source : bapteme en avion de chasse.

Posté par paulnelor à 17:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 septembre 2018

A Chicago pour bousculer les codes

Parfois, il m'arrive de participer à un incentive qui me fait l'effet d'un életrochoc. Ca n'arrive pas souvent, mais c'est à un de ceux-là auquel j'ai participé la semaine dernière à Chicago. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça nous a bousculés, mes collègues et moi. Ca commencé tout de suite très fort. Lorsque nous sommes arrivés dans l’amphithéâtre réservé pour l'occasion, nous avons voulu nous asseoir sur les fauteuils. Mais nous avons aussitôt été invités à passer toute la journée sur la scène elle-même. C'est quand même beaucoup mieux que d'écouter un discours lénifiant sur le fait d'être acteur plutôt que spectateur ! Nous nous attendions à réfléchir en groupes de travail constitués de façon à mélanger les équipes, comme nous le faisons habituellement. Mais cette fois, nous avons été invités à nous disposer par équipe opérationnelle. D'habitude, on nous demande de réfléchir sur une question du type : « Pourquoi les choses vont mal ? ». Mais cette fois, nous avons tous eu droit à un sujet un peu plus délicat à traiter : « Quelles actions spécifiques l’équipe X (une autre équipe présente dans la salle) devrait-elle mener afin de participer à l’amélioration de l'entreprise ? ». Je vous laisse imaginer le grand moment de flottement qu'il y a pu y avoir à l’énoncé de la question, quand on a compris qu’il fallait casser du sucre sur le dos des autres équipes ! Mais les langues se sont pas mal déliées, au final. Et quand a eu lieu la présentation des points d'amélioration pour chaque équipe, il y a eu pas mal de visages qui se sont décomposés. Il faut dire que pour la plupart des équipes, les listes d’actions à entreprendre étaient sans fin ! Et chaque équipe a dû s'engager à mettre en oeuvre les deux tiers des mesures suggérées. Si cette méthode nous a sérieusement bousculé, elle a fait son petit effet, et j'ai décidément bien apprécié la méthode utilisée lors de cet incentive, bien plus efficace à mon sens que les traditionnels rassemblements où l'on ergote à n'en plus finir. Tenez, je vous mets en lien l'agence qui s'est chargée d'organiser cet événement. Pour en savoir davantage, je vous recommande la lecture du site internet sur cette expérience de voyage incentive à Chicago qui est très bien rédigé sur ce thème.

Posté par paulnelor à 16:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 août 2018

Réalité virtuelle et réalité augmentée, simples goodies ou futurs must have des terminaux ?

Si la réalité augmentée et la réalité virtuelle ne sont pas des concepts nouveaux, leur mise en pratique s’est souvent arrêtée à l’étape du prototypage et, jusqu’à présent, peu d’usages grand public les ont mises en valeur. La réalité augmentée permet d’ajouter une couche d’information au-dessus d’une image capturée en temps réel par la caméra d’un terminal. Elle est utilisée dans des applications comme Pokemon Go et AR Stickers pour afficher des éléments virtuels, respectivement des Pokémons et des Stormtroopers, en surimpression de l’image capturée par le téléphone. Les applications de réalité augmentée ont commencé à apparaître avec les premières générations de smartphones et aujourd’hui les terminaux en offrent un meilleur support : Apple a déployé son environnement de réalité augmenté (ARKit) dans iOS 11 et Google propose son environnement ARCore sur Android. Des équipements dédiés à cet usage, tels que les casques HoloLens et LightWear devraient permettre un exercice plus poussé de la réalité augmentée. La réalité virtuelle permet une immersion complète dans un environnement créé par ordinateur ou simplement distant (par exemple pour simuler la présence de l’utilisateur dans un lieu différent). Elle peut être mise à profit dans les jeux vidéo pour créer une expérience plus réaliste ou en cinématographie, pour transporter le spectateur au cœur du film. On peut aussi imaginer qu’elle soit utilisée en support des véhicules semi-autonomes, pour qu’un conducteur humain puisse les piloter dans des situations requérant une intervention humaine sans se trouver à l’intérieur. Tout comme l’appareil photo qui fait aujourd’hui partie intégrante des smartphones, des utilitaires de réalité augmentée ou de réalité virtuelle pourraient être considérés comme indispensables dans les terminaux de demain. L’intégration de la réalité virtuelle dans des biens de grande consommation tels que la console de Sony ou encore dans les smartphones (par exemple avec le casque Daydream de Google) laisse présager une plus large adoption dans les prochaines années.

Posté par paulnelor à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juin 2018

Les mystères du MH17

Les troupes ukrainiennes ont-elles abattu le vol MH17 de la compagnie aérienne malaisienne pour fomenter une guerre? Les puissances cachées de leurs associés mondialistes veulent nous faire croire que c'est la Russie qui a abattu le vol MH17 de la Malaysian Airlines avec la perte tragique de près de 300 vies en utilisant des missiles sol, mais est-ce qu'il se passe quelque chose ici? ? Sans une véritable enquête, la rhétorique mise en avant par les puissances cachées qui sont contrôlées par les médias traditionnels indique que le doigt pointe fermement vers les rebelles ukrainiens aidés et soutenus par la Russie. Cependant, certains pensent que l'explication de la descente de l'avion était un cas d'identité erronée d'une force terrestre basée en Ukraine, soutenant la Russie et pensant qu'il s'agissait d'un avion militaire ennemi. D'autres, de diverses sources, affirment qu'il a été exécuté par les troupes ukrainiennes. La théorie sous-jacente est basée sur l'idée que l'armée ukrainienne a secrètement abattu le vol MH17 de la compagnie aérienne malaisienne pour le reprocher aux Russes en tant que tentative de fomenter une guerre. Si cela était accepté comme un fait international, une condamnation mondiale en résulterait, favorisant politiquement l'Ukraine dans la guerre. Des responsables en Ukraine et aux États-Unis maintiennent catégoriquement que Moscou a aidé et encouragé les séparatistes à effectuer la fusillade de l'avion, affirmant que l'opération de missiles peut être attribuée à ces individus impliqués. Cependant, le procureur général de l'Ukraine, Vitaliy Yarema, le conteste en disant que "l'armée a dit au président après que l'avion de ligne ait été abattu que les terroristes ne possédaient pas nos systèmes de missiles Buk". A l'appui de ce qui précède, des experts médico-légaux formés en audio ont analysé un enregistrement publié par les autorités ukrainiennes affirmant que c'était une preuve que la Russie aidait et encourageait les rebelles au travail avec l'attaque au missile ... mais elle a été rejetée par les experts . Une partie de l'audio était censée être un seul enregistrement. Cependant, lorsque les composantes spectrales et temporelles ont été analysées, il s'est avéré que celle-ci était constituée de trois segments qui avaient été assemblés. Le dialogue enregistré était venu de trois différents épisodes séparés reconstitués ... les experts ont rapporté. De plus, l'enregistrement sur bande comportait un certain nombre de pauses détectées, indiquant qu'il y avait des démarcations de temps spécifiques confirmant que l'audio avait été assemblé à partir de divers épisodes. Outre tout cela et surtout, un dénonciateur prétend qu'il a des images satellites montrant que c'était l'armée ukrainienne qui avait abattu l'avion et était donc responsable. Les images sont en possession des services de renseignement des États-Unis. Nous devrons en effet attendre les développements ultérieurs qui pourraient révéler la vérité. Plus d'information est disponible sur le site de l'agence de ce baptême en avion. Suivez le lien.

Posté par paulnelor à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2018

Enjeux et perspectives pour le commerce digital

Le canal de vente en ligne est perçu différemment selon le profil du e-commerçant : cœur de métier pour le pure player, il représente un canal de vente supplémentaire pour le click & mortar et un moyen de générer davantage de trafic en magasin. Néanmoins, la concurrence entre ces deux canaux de vente ne doit pas exister. Ils doivent tous deux cohabiter et servir un objectif commun : satisfaire le consommateur en le plaçant au centre de la stratégie. Aux caractéristiques différentes, ces deux profils d’e-commerçants partagent néanmoins les mêmes enjeux qui varient davantage en fonction de leur positionnement stratégique – qu’est-ce que je vends et à qui ? – , à quelques nuances près. Les enseignes multi-spécialisées visent davantage le commerce de masse, elles présentent une offre très large de produits et des prix attractifs. Quel que soit le sujet, leurs choix seront guidés par la performance opérationnelle de l’outil de production. Le click & mortar multi-spécialiste fait face pour sa part à un enjeu d’omnicanalité : fluidifier ses parcours d’achat, connecter ses points de vente, fusionner les canaux de communication, etc. Mais cet enjeu sera très vite partagé par le pure player dès lors qu’il se dotera d’une application mobile voire de boutiques physiques. Le mobile constitue en effet un levier important de développement. Malgré quelques défauts (taille d’écran réduite, potentiel de publicité plus faible, etc.), il présente l’avantage de créer des occasions beaucoup plus fréquentes de consultation du site marchand et propose également une méthode de communication beaucoup plus personnelle et donc beaucoup plus efficace : la notification push. Le principal enjeu repose alors sur le télé- chargement de l’application. Plusieurs méthodes existent pour inciter le consommateur à la télécharger : forte notoriété du site Internet permettant de communiquer sur l’existence de l’appli, référencement naturel sur les appstores ou encore mise en place d’un système de parrainage… Quant aux magasins physiques, ils permettent d’ancrer la marque dans l’esprit des gens, d’accroitre sa visibilité et de proposer des services web to store jusque là réservés aux click & mortar. Du simple showroom aux magasins avec stocks dédiés en passant par les corners dans les grands magasins, ils peuvent constituer des relais de croissance intéressants. Cette stratégie doit néanmoins être considérée avec prudence car nécessitant des investissements importants et plus adaptée à certaines catégories de produits (mode et maison) que d’autres.

Posté par paulnelor à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2018

Sans moteur

Quand le réveil me tire du sommeil ce matin-là, je maudis ma femme. Il est cinq heures du matin et il est dimanche. Et si nous devons nous réveiller si tôt, c'est à cause d'elle. C'est elle qui a voulu faire cette expérience pour le moins étrange. Mais heureusement, je la pardonnerai vite. Une fois qu'on sera là-haut. Dehors, il fait encore nuit ; la ville endormie a des airs de fin du monde. Nous arrivons sur les lieux où nous attendent les autres membres de l'association, et dans la semi-obscurité (le ciel commence à pâlir tout doucement), nous assistons à une scène étrange. Un aérostier emploie un ventilateur pour propulser de l'air froid dans une enveloppe de tissu, puis finit de le gonfler à l'aide d'un brûleur. Le ballon prend lentement forme. Quel étrange spectacle que celui-là. A vrai dire, je n'étais pas fou à l'idée de faire ce vol, étant donné que sur un escabeau, j'ai déjà le vertige. Mais certains amis m'ont dit qu'on ne peut avoir le vertige en montgolfière. Si ce n'est pas le cas, je suis dans la mouise. Une fois que le ballon est paré pour le départ, nous embarquons. Nous sommes huit pour ce vol étonnant, et après quelques dernier préparatifs, nous prenons notre envol. Celui-ci est tellement tranquille que j'aurais pu ne pas le remarquer. Soulagé, je constate qu'effectivement, il n'y aucune sensation de vertige. Dans la nacelle, chacun profite à sa manière du paysage, mais toujours en silence. En dehors du bruit du brûleur, c'est le calme absolu. J'ai rarement connu un silence aussi beau, aussi poétique. Je découvre que cette virée tout là-haut est davantage qu'une simple promenade, en fait. Si loin du monde réel, on se sent en effet débarrassé des menus tracas. Comme si ces derniers étaient liés de manière étrange à la gravité. Ca fait beaucoup de bien. Une heure plus tard, c'est déjà le moment de redescendre. Après avoir frôlé d'un peu trop près la cime des arbres, nous finissons tout de même par atterrir sans le moindre. Quoique, pas tout à fait : nous avons regagné la terre ferme, mais nous avons encore tous un peu la tête dans les nuages ! Si vous aussi vous sentez pousser des ailes, voilà le site où j'ai trouvé mon vol ! Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture du site internet sur ce de baptême de l'air en montgolfière qui est très bien fait sur ce thème.

montgolfiere 3

 

Posté par paulnelor à 10:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :