Si la réalité augmentée et la réalité virtuelle ne sont pas des concepts nouveaux, leur mise en pratique s’est souvent arrêtée à l’étape du prototypage et, jusqu’à présent, peu d’usages grand public les ont mises en valeur. La réalité augmentée permet d’ajouter une couche d’information au-dessus d’une image capturée en temps réel par la caméra d’un terminal. Elle est utilisée dans des applications comme Pokemon Go et AR Stickers pour afficher des éléments virtuels, respectivement des Pokémons et des Stormtroopers, en surimpression de l’image capturée par le téléphone. Les applications de réalité augmentée ont commencé à apparaître avec les premières générations de smartphones et aujourd’hui les terminaux en offrent un meilleur support : Apple a déployé son environnement de réalité augmenté (ARKit) dans iOS 11 et Google propose son environnement ARCore sur Android. Des équipements dédiés à cet usage, tels que les casques HoloLens et LightWear devraient permettre un exercice plus poussé de la réalité augmentée. La réalité virtuelle permet une immersion complète dans un environnement créé par ordinateur ou simplement distant (par exemple pour simuler la présence de l’utilisateur dans un lieu différent). Elle peut être mise à profit dans les jeux vidéo pour créer une expérience plus réaliste ou en cinématographie, pour transporter le spectateur au cœur du film. On peut aussi imaginer qu’elle soit utilisée en support des véhicules semi-autonomes, pour qu’un conducteur humain puisse les piloter dans des situations requérant une intervention humaine sans se trouver à l’intérieur. Tout comme l’appareil photo qui fait aujourd’hui partie intégrante des smartphones, des utilitaires de réalité augmentée ou de réalité virtuelle pourraient être considérés comme indispensables dans les terminaux de demain. L’intégration de la réalité virtuelle dans des biens de grande consommation tels que la console de Sony ou encore dans les smartphones (par exemple avec le casque Daydream de Google) laisse présager une plus large adoption dans les prochaines années.