Il y a quelques jours, j'étais à Reykjavik pour y participer à un incentive pendant lequel un participant a lancé le sujet qui fâche : Brexit. La victoire des eurosceptiques a pris l'Europe par surprise, et on a encore du mal pour l'instant à distinguer les conséquences de ce rejet. Cependant, c'est en écoutant les réactions enflammées de mes collègues que j'ai réalisé que pour les gens, c'est le peuple qui est responsable de cette bérézina. Ils ont le sentiment que les britanniques ont pris des vessies pour des lanternes, et que ce sont les citoyens les moins cultivés qui ont conduit à la sortie de l'Europe. Pourtant, si l'on prend la peine de regarder les résultats, les choses se sont passées d'une manière très différente. De nombreux votants de la haute société ont fait l'éloge du Brexit pour pouvoir fermer leurs frontières. Les résultats disent que ce Brexit s'est jouée de manière si tragique en raison de la crainte de l'immigration. Et ce n'est au final pas vraiment étrange. On sait combien cette difficulté qui marque toutes les élections en occident, que ce soit aux Etats-Unis : c'est ce débat qui a permis à un certain milliardaire américain de monter en puissance au fil des mois. Les chiffres révèlent que  ce scrutin, ce sont les citoyens les plus exposés au multiculturalisme qui ont souhaité rester dans l'Europe. Ceux qui ont voté pour la sortie sont comme toujours ceux qui sont les moins exposés à l'immigration. Depuis cette déclaration d'indépendance, la parole xénophobes se sont multipliées Ce n'est donc en rien un vote élite versus peuple qui s'est joué là, comme plusieurs journalistes ont tenu à le faire croire. La question qui était posée était celle de vivre dans un monde ouvert ou non, et cette question va bien au-delà des questions de classe sociale. Ce n'est en aucun cas une fracture sociale n'a défini le départ de l'Angleterre : c'est une simple façon de percevoir le monde dont il était question.  quelques discussions brûlantes sur ce qui nous attend, cet incentive en Islande vraiment captivant. Voici d'ailleurs un lien vers l'agence qui s'en est occupé : j'ai tout particulièrement apprécié l'excentricité des animations parfaites pour nous remettre de ce tremblement de terre européen.En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste renommé de ce séminaire incentive en Islande.